copyright Madi Jasper (2012)
Le zodiaque sidéral
Structure du zodiaque sidéral: Importance des étoiles fixes
Il ya 2000 ans, les constellations formées par les étoiles proches de l´écliptique servaient de repères et notamment certaines étoiles importantes de celles-ci: Régulus, Antares, Aldébaran, Sirius, Véga... Les constellations se nommaient Bélier, Taureau Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge, Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau et Poissons, les constellations ou groupe d´étoiles étaient nommées «signes» par commodité. Les Chaldéens (XIIieme siècle avant JC) repèrèrent 3 étoiles principales dans chaque signe ou groupe d´étoiles afin de pouvoir se retrouver en observant la course du Soleil et de la Lune. Ces 3 étoiles étaient prises ainsi: une au nord, une au sud et une sur l´écliptique. Les babyloniens ont observé que le Soleil faisait le tour de l´écliptique en 365 jours et que la Lune rejoignait le Soleil 12 fois pendant les 365 jours .Ils ont donc eu l´idée de diviser le cercle zodiacal en 12 même si les lunaisons sont de 12 et 11 jours et non exactement 12. Le zodiaque sidéral était ainsi divisé en douze signes égaux marqués chacun par 3 étoiles (malheureusement, on ignore lesquelles, cette connaissance s´étant perdue). Pour déterminer les limites de chaque «signe», les babyloniens se sont ensuite servis de certaines étoiles dont on connaît les positions:        • Aldébaran de la constellation du Taureau, qui se trouve exactement au milieu de celui-ci donc à 15°        • Antarés de la constellation du Scorpion qui est exactement opposé à Aldébaran et qui se trouve à 15° du Scorpion        • Régulus qui se trouve à 5° du Lion        • Formalhaut qui se trouve à 9° du Verseau        • Spical qui marque la fin de la Vierge à 29°        • Les Pléiades qui sont à 5° du Taureau C´est ce zodiaque qui forme la structure du zodiaque sidéral dans un premier temps. Le chemin parcouru par le Soleil que l´on appelle l´écliptique était découpé en 12 parties égales appelées dodécatémories qui signifie simplement «douzième de cercle». Ces dodécatémories ne portaient pas de noms mais des numéros ou des lettres. Le début de ces dodécatémories se trouve au point vernal ou gamma lui-même déterminé à partir des positions d´Antarès et d´Aldébaran.
Signe et dodécatémorie, confusion
Hipparque (IIiéme siècle après JC) connaissait le phénomène de la précession des équinoxes et à son époque constata que le point y correspondait à 0° du signe étoilé du Bélier et était sur une étoile appelée Nœud des Poissons (Al Risha) puis en voulant prendre comme référentiel de calcul la position du point γ et non plus les étoiles fixes, il introduit alors une confusion en donnant à la première dodécatémorie le nom du signe étoilé du Bélier alors que les signes étoilés étaient des divisions de 30° positionnées par rapport à l´axe Antarés/Aldébaran. C´est pourquoi la 1ère dodécatémorie porte le nom du Bélier et non pas un numéro comme il était d´usage. Ptolémée lui-même le dit dans son ouvrage «l´almageste» (voir extrait ci-joint). Malheureusement, l´erreur s´est perpétué en Occident encore jusqu´à aujourd’hui.
L´homme zodiaque
Une question demeure, pourquoi dans l´homme zodiaque met on en analogie la tête avec le Bélier? Et pourquoi les Anciens commençaient-ils le zodiaque sidéral par le Bélier? Pourquoi pas en Taureau au niveau d´Aldébaran? C´est Marie Delclos qui apporte la réponse dans son livre «Astrologie, racines secrètes et sacrées». Elle remarque que la voie lactée divise le zodiaque en deux parties, entre les constellations du Sagittaire et celle du Scorpion d´une part et entre les constellations du Taureau et des Gémeaux d´autre part. Les anciens considéraient la Voie lactée comme la semence divine et avaient remarqué qu´au niveau du Sagittaire, la Voie lactée formait une espèce de fourche qui rappelle parfaitement les cuisses du Sagittaire. Le Sagittaire serait donc le milieu de l´homme zodiaque. Cependant, cela ne suffit pas pour donner une structure au zodiaque sidéral car on ignore le début et la fin de chaque constellation, il faut donc trouver un point de repère, un point céleste á partir duquel on puisse diviser le zodiaque en 12 parties égales à partir de ce point. Or ce point particulier existe, c´est la direction du centre de notre galaxie dont la longitude a été communiquée par le bureau des Longitudes. Ce point céleste se trouve à 2° du Sagittaire, c´est en fait à ce niveau que la Voie Lactée traverse l´écliptique. Ce point s´appelle le nœud galactique. On peut donc positionner les cuisses de l´homme zodiaque au niveau du Sagittaire qui se situe donc sur la fourche de la Voie Lactée. L´homme zodiaque se présente ainsi:
L´énigme du nœud céleste Hipparque pensait que à son époque le point vernal coïncidait avec l´apparition du printemps au début du Bélier, la raison en est que le point vernal était placé au début du Bélier sur une étoile appelée le Nœud des Poissons qui marque la frontière entre le Bélier et les Poissons. MAIS ce nœud céleste ne coïncidait avec le point y qu´au temps d´Hipparque et pourtant ce nœud était évoqué déjà bien avant son époque par Aratos (325-245 avant JC). L´explication en est que les Anciens prenaient ce nœud des Poissons ou étoile d´Al Risha comme début du zodiaque sidéral où se positionne la tête de l´homme zodiaque qui se trouve donc au niveau de la fin des Poissons ou le début du Bélier. Mais en prenant comme référence Aldébaran et Antarés à leurs positions respectives de 15° du Taureau et 15° du Scorpion, on trouve une position pour le Nœud des Poissons à 4°39 du Bélier sidéral. Il convient donc de procéder à une dernière rectification afin de trouver le point y à l´époque d´Hipparque à 0° du Bélier (29°33 des Poissons), on trouve alors des positions pour Antares et Aldébaran un peu changées (décalage de 5° environ).          • Antares est à 10° du Scorpion          • Aldébaran est à 10° du Taureau          • Régulus est à 0° du Lion          • Formalhaut est à 5° du Verseau          • Spical se trouve à à 25° de la Vierge          • Les Pleiades sont à 5° du Taureau En résumé: Il y a 2000 ans, le point y était donc à 29°33´des Poissons sur l´étoile Al Risha appelée encore étoile du nœud des Poissons ou noeud céleste. Le décalage du point y après 2000 ans est de 29° pour l´an 2000 pour la 1ère dodécatémorie. En 2025, la 1ére dodécatémorie commencera à mordre sur le début du Verseau, on entrera alors dans l´ère du Verseau.
C o n c l u s i o n
Le zodiaque tropical qui est le zodiaque utilisé par la majorité des astrologues est basé sur les saisons et les 4 points équinoxiaux et solsticiaux mais ce système basé sur les saisons n´est de toute façon pas applicable dans l´hémisphère Sud. Le zodiaque tropical ne tient pas compte du déplacement du point γ et considère que le point y ou point vernal est toujours dans le signe du Bélier bien que ces mêmes astrologues parlent du changement d´ère mais d´après le zodiaque tropique, nous serons toujours dans l´ère des Poissons. La précession des équinoxes qui est prouvée scientifiquement est totalement ignorée des tropicalistes. Le zodiaque sidéral tient compte de la Voie Lactée ainsi que des étoiles fixes comme référentiel et non de la totalité des constellations dont on ignore en fait le début et la fin. Par ailleurs les constellations sont inégales, ce serait donc une absurdité de les utiliser ce qui prouve que les détracteurs de l´astrologie sidérale n´ont rien compris à sa structure. Le Zodiaque sidéral tient compte de la précession des équinoxes .Il repose sur une réalité céleste et astronomique ce que ne fait pas le zodiaque tropical qui est basé sur les saisons. Le Zodiaque sidéral fonctionne pour les deux hémisphères. Enfin, les Ancien il ya 4000 ans regardaient le ciel pour avoir une réponse à leurs questions, car ils avaient constaté que certains phénomènes célestes avaient des répercussions sur la Terre. «Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas» (Hermes Trimégiste). Donc la science des Anciens tenait compte de la réalité cosmographique et des planètes. Hipparque connaissait la précession des équinoxes! En clair, cela signifie que vous n´êtes pas nés sous le signe que vous croyez pour paraphraser Jacques Dorsan, mais qu´il faut compter un décalage d´un signe zodiacal dans le signe d´avant. Si vous êtes par exemple Bélier, en sidéral vous êtes Poissons. Si vous êtes par exemple Taureau, en sidéral vous êtes Bélier. Si vous êtes par exemple Gémeaux, en sidéral vous êtes Taureau. Si vous êtes par exemple Cancer, en sidéral vous êtes Gémeaux. Etc…
L’ homme zodiaque source: Stundenbuch des Herzogs von Berry aus dem 15.Jh. Quelle: M. Voigt: Schnellkurs Astrologie, Dumont Verlag Köln, 2004, S. 38
zodiaque sidéral calé sur le noeud galactique.Le noeud céleste marque la limite entre la tête et les pieds de l´homme zodiaque.
Home Astrologie védique Prestations Qui suis-je? Livres Liens Contact E - Mail Horoscope Ephémérides sidérales (Bhasin) Sidéral maisons inverses Astrologie védique Prestations Cartomancie-cours de 32
Madi Jasper Astrologie sidérale
Commander Commander les thèmes sont désormais établis d´aprés l´astrologie védique...